L'OCNI* de la semaine
Maison Sajou

02 July 2019

Maison Sajou

Il s’agit d’un des plus vieux métiers du monde qui remonte au Moyen-Âge. A l’époque on le disait “marchand de tout, faiseur de rien.” Le mercier, à la différence des artisans qui ne commercialisaient que leur production, vendait les articles fabriqués par d’autres. C’était là sa force, son originalité et sa fortune.

Située en plein coeur du Sentier à Paris, la mercerie Sajou puise ses origines dans les années 1800, lorsque son fondateur Jacques Simon Sajou eut l’idée d’imprimer des petits albums de broderie à prix modique. C’est en 2004 que Frédérique Crestin-Billet relance la marque via le online, alors tombée en désuétude depuis 1954.

Résultat : une grande boutique éclatante de couleurs, réchauffée par de beaux meubles de métiers, fait sa place parmi les grossistes de prêt-à-porter parisiens mais pas que : l’enseigne a plus de renommée aux USA et au Japon qu’en France !

Depuis quelques années, on observe une embellie sur ce marché. Des merceries refont surface dans les centres-villes en surfant sur la vague du Do It Yourself (DIY). Ce n’est plus la nécessité qui fait loi mais le plaisir. Sajou propose par exemple des cours de couture avec les objectifs de transmettre un savoir-faire et de faire découvrir le patrimoine du textile et l’univers de de la mercerie ancienne.

Pour la Maison, les clés du succès regroupent donc : la proximité du client, l’esprit familial qui y règne et le site internet qui assure une étendue internationale. En résumé, c’est un véritable enchantement du commerce !

 

*Objet commerçant non identifié

Dans la même catégorie